La Grotte du Jourdy

 

 

La grotte du Jourdy est adossée à la montagne qui s'élève derrière l'église de Mieussy et au-dessus de cette dernière se trouve la ferme des Guillards.

Rocher.jpg

Une certaine nuit au siècle dernier, un rocher se détacha de la haute paroi dominant la grande forêt en pente raide qui protègeait le village; ce bloc passant entre les arbres, dévalant la pente avec force en direction de la vallée, atteignit la ferme et en creva le toit. Tombant dans la chambre et droit sur le lit dans laquel dormait les habitants de la maison, le roc écrasa le mari, épargnant sa femme.

Cette dernière, préservée, en éprouva une immense reconnaissance et estima qu'elle le devait à un phénomène surnaturel et il convenait donc d'en remercier le ciel. Elle décida alors de consacrer la somme de 400 Frs (somme considérable pour l'époque) à l'achat d'une vierge et à l'édification d'une chapelle pour l'y installer, elle fit également établir le sanctuaire à l'intérieur de la grotte.

Cette dernière est fort belle car elle débute par un magnifique et haut porche qui s'ouvre majestueusement dans la paroi du rocher. Une plaque scellée dans la paroi de la grotte rappelle que ce sanctuaire de la Sainte Famille a été établi le 8 mai 1881

 

Grotte 1.jpg

Grotte 2.jpg

Grotte 3.jpg

Grotte 4.jpg

 

Quelques années plus tard, en 1888 le curé Burtin de Mieussy, trouvant l'endroit particulièrement adéquat, fit contruire un chemin de croix don't 14ème station about it la grotte. Un pèlerinage était organisé un fois par an et des fidèles viennent toujours fixer des cierges autour de la statue.

Station 01.jpg Station 02.jpg Station 03.jpg Station 04.jpg Station 05.jpg

 

Station 06.jpg

Station 07.jpg

Station 08.jpg

Station 09.jpg

Station 10.jpg

 

Station 11.jpg

Station 12.jpg

 

Après avoir escaladé une petite cascade située au fond de la première partie de la grotte, l'explorateur est rapidement arrêté par une nappe d'eau. Des spéléologues curieux de savoir si le souterrain continuait loin au-delà de ce siphon, ont vidé en partie cette eau au moyen d'une pompe actionnée par un groupe électrogène. Après plusieurs tentatives et près de sept heures de pompage ininterrompu le niveau de l'eau est suffisamment bas pour que les spéléologues puissent se glisser dans la chatière du siphon.

Si ce passage est assez large (1m50 env.), il n'est pas très haut (0m70) et il faut ramper dans l'eau et la boue pendant une demi heure. Les explorateurs aboutissent alors à une galerie haute de 30m sur une logueur de 20m ; ils retombent sur une novelle nappe d'eau et un passage très étroit pour enfin ressortir dans une haute salle et découvrir une petite galerie, mais qui ne va pas plus loin.

Ces garçons courageux explorent alors un niveau supérieur à cette caverne où ils trouvent un curieux entonnoir plein de boue, puis des flancs abrupts, franchisent un ressaut et arrivent enfin à l'extrémité de deux galeries : on ne peut pas aller plus loin.

Pour le moment, gràce au relevé topographique détaillé exécuté aussi bien dans la galerie supérieure que dans la galerie du siphon, nous savons que la grotte du Jourdy développe près de 300 m de longueur.

Grotte 11.jpg

Grotte 12.jpg

Grotte 13.jpg